Le papa que je veux être

Dernièrement, je regardais mon fils de 13 ans en me demandant si j’étais le père idéal pour combler ses besoins. J’ai peur de perdre de vue la personne qu’il devient et de ne pas savoir comment l'appuyer dans son développement.

En tant que père de quatre enfants, je souhaite ardemment les aider à réussir dans la vie, mais je dois souvent faire face à l’incertitude de ne pas savoir comment y arriver.

Je ressens toute la responsabilité de devoir combler leurs besoins émotionnels et de leur apporter le soutien nécessaire, mais j'ignore par où commencer. Je n’ai pas grandi avec mon père, et «l’émotion » n’est pas une langue que je parle très bien.

Je suis aussi coupable d’être très passif. J’ai tendance à me contenter de laisser le rythme implacable de la vie éclipser l’intimité que je pourrais avoir avec mes enfants.

Au retour du travail, il est si facile de s’échapper devant un écran et de lui porter plus d’attention qu’aux enfants. Je perds tellement de temps sur ce qui n’a pas d’importance. Des journées entières peuvent passer sans que j’aie une conversation authentique avec mes enfants, et quand je leur parle, il s’agit généralement de sports, de jeux vidéo, etc. Je ne peux pas me vanter d’utiliser ces conversations pour apprendre à mieux les connaître et connecter avec eux.

Je crains d’être influencé par un faux sentiment de sécurité, persuadé que tout ira bien. Dans le creux de mon estomac, j’ai vraiment peur qu’un jour, j’apprenne la terrible nouvelle qu’un de mes enfants a souffert énormément ou a été gravement blessé émotionnellement. Si cela se produit, je me reprocherai ma négligence, car j’aurais peut-être pu éviter la douleur.

Des journées entières passent sans que j’aie une conversation authentique avec mes enfants. J’ai tendance à me contenter de laisser le rythme implacable de la vie éclipser l’intimité que je pourrais avoir avec mes enfants.

Ironiquement, je m’assure de faire l’entretien régulier de mon véhicule, car je sais que si je ne le fais pas, cela me coûtera plus cher plus tard. Alors pourquoi est-ce que je n’accorde pas plus de temps à mes enfants que j’aime pourtant plus que ma vieille voiture? Pourquoi ne puis-je pas investir plus de temps dans leur développement? Mes enfants devraient se sentir suffisamment en sécurité pour me dire quoi que ce soit, mais je redoute que ma frustration ne ferme la porte. Dans les moments de colère, il arrive que je leur parle durement. Ensuite, je ressens toujours une pointe du regret et je m’excuse si c’est nécessaire. Malgré cela, je crains de perdre lentement la confiance qu’ils ont envers moi. J'ai peur que ma colère les empêche de s’ouvrir et de me partager ce qui se passe réellement.

Je suis en conflit. J’ai ce désir de connaître mes enfants pour savoir qui ils sont vraiment et ce qui les intéresse. Je veux désespérément les aider à affronter la vie avec succès, mais je manque de constance pour atteindre cet objectif. J’ai du mal à être en mesure de donner suite favorable et d’être intentionnel à ce sujet. C’est un défi auquel je suis confronté tous les jours.

Être intentionnel en tant que père n’est pas facile. Avez-vous aussi l’impression de vous éloigner de vos enfants? Si vous laissez votre nom et vos coordonnées dans l’espace ci-dessous, un membre de notre équipe communiquera avec vous pour entendre votre histoire et vous offrir son soutien.