Grandir métisse

Ma mère est d’origine camerounaise. Mon père est d’origine italienne. Je suis née en France. J’ai grandi au Québec.

Étant une des seules métisses de mon entourage, je me suis souvent sentie incomprise et tellement différente. Comme si je n’entrais dans aucun moule que me proposait la société. Les Blancs à l’école me faisaient me sentir comme une Noire et avec les Noirs je me sentais comme une Blanche. J’avais l’impression d’être dans une catégorie à part. Une catégorie dont on ne m’avait jamais parlé et qui me faisait me sentir rejetée. J’étais moins « populaire » et traitée différemment.

Tout mon parcours scolaire a été particulièrement compliqué puisque je n’arrivais pas à trouver ma place. Mes camarades ne manquaient pas une seule journée pour me rappeler que j’étais différente d’eux. Que ce soit en se moquant de mes cheveux crépus, de mon nom ou encore de mes origines, on s’attaquait sans cesse à mon identité.

Ces moqueries et ces injustices que je vivais étant petite restaient souvent impunies et parfois même encouragées sous le ton de la rigolade. Je me rappelle m’être demandé constamment : « Mais pourquoi moi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? » Je me sentais extrêmement seule et j’en suis même venue à me questionner sur le sens qu’avait ma vie. Je me demandais « À quoi bon vivre, si c’est pour souffrir ? » Avec le temps, j’avais cette haine qui commençait à grandir en moi. La haine et la méchanceté sont les mécanismes de défense qu’on utilise le plus facilement en tant qu’êtres humains. C’est normal. C’est humain. Mais quand j’ai compris que l’amour est plus fort que la haine et que je n’étais pas une « victime », les choses ont commencé à changer.

J’ai commencé à changer ma mentalité et j’ai pris conscience que ma valeur ne dépend pas du regard qu’ont les autres sur moi.

J’ai été capable de prendre conscience que mes différences font ma beauté, mais il m’a fallu beaucoup de l’accompagnement et du support de la part de mes proches.

Discuter et échanger avec des gens de nationalités et d’arrière-plans différents du mien m’a permis d’en apprendre davantage sur la richesse de la diversité, et cela m’a permis d’apprendre à m’accepter telle que je suis.

Ces expériences m’ont changée et ont forgé mon caractère. Je sais maintenant qui je suis. J’ai aussi compris que chaque défi auquel on fait face a pour but de nous préparer pour la vie qu’on a été appelé à vivre. Rien n’arrive pour rien.

Si tu te sens aussi différent, ou différente, des autres, ou que tu as l’impression que les gens ne t’acceptent pas comme tu es, n’hésite pas à entrer en contact avec nous. Tu n’as pas à vivre cela sans soutien, nous sommes là pour toi.

Source de la photo Nathan Dumlao

Nos accompagnateurs ne sont pas des thérapeutes, mais des gens ordinaires qui en accompagnent d’autres dans leur cheminement, avec compassion et respect.


Veuille remplir le formulaire ci-dessous pour nous permettre de te contacter en toute confidentialité.

Sexe:
Âge:

L’indication de votre âge et de votre genre nous aide à vous assigner un accompagnateur propice. Conditions & Confidentialité.

De tels défis peuvent sembler insurmontables. Si tu songes à te blesser ou à blesser une autre personne, veuille lire ceci!