D’abord vient l’intimité... ou serait-ce le sexe?

Avant 1960, la plupart des gens réservaient le sexe pour le mariage. Mais maintenant, dans plusieurs pays du monde, la plupart des gens ont des rapports sexuels avant le mariage. Comment cette tendance influence-t-elle les relations? Aide-t-elle ou nuit-elle au développement de l'intimité?

Les cinq niveaux d’intimité

Les psychologues ont identifié 5 niveaux d’intimité émotionnelle par lesquels nous passons lorsque nous apprenons à connaître quelqu’un. Ces étapes sont connues sous divers noms, mais dans cet article nous nous contenterons de les appeler les niveaux 1 à 5, 5 étant le niveau le plus intime.

Niveau un : L’échange de données ou d’information banale

Le premier niveau de communication ne consiste qu’en l’échange de données et d’information. Il n’y a aucun partage de sentiments, d’opinions ou de faits sensibles, et donc, le risque de rejet est minime. C’est le genre d’interaction que nous avons avec des gens que nous connaissons à peine. Voici quelques exemples de ce genre de discours : « Quel beau temps il fait »; « C’est une pizza délicieuse »; « Mon équipe a gagné hier soir. »

Niveau deux : Les opinions et les croyances des autres

Au niveau deux, nous commençons à partager les pensées, les croyances et les opinions des autres avec quelqu’un. Nous disons des choses comme : « Ma mère dit toujours… » ou « Un de mes auteurs favoris a dit… » Il s’agit d’un moyen de vérifier la réaction de l’autre personne sans se prononcer soi-même. Ce niveau est légèrement plus intime que le niveau un, mais permet tout de même d’éviter tout rejet de sa personne.

Niveau trois : Opinions et croyances personnelles

À ce stade, nous commençons à partager nos propres pensées, opinions et croyances. Mais si nous voyons que cela cause un problème pour la relation, nous décidons de changer d’opinion ou d’éviter le sujet. Un manque de compatibilité à ces niveaux peut donc empêcher le passage au prochain niveau.

Niveau quatre : Mes sentiments et mes expériences

Le partage des sentiments et des expériences est le prochain niveau d’intimité. À ce niveau, nous partageons nos joies et nos peines, nos succès et nos échecs, nos rêves et nos objectifs. Nous partageons aussi nos goûts personnels. La communication à ce niveau est plus risqué parce qu’il s’agit de faits que nous ne pouvons pas changer ou ne voulons pas changer. Le rejet de ce que nous révélons à notre sujet à ce niveau peut nous empêcher de passer au prochain stade.

Niveau cinq : Mes besoins, émotions et désirs

Le niveau cinq est le plus haut niveau d’intimité, le niveau qui permet la révélation la plus complète de sa personne. Ce niveau exige beaucoup de confiance en l’autre. Si je n’ai pas l’entière confiance d’être aimé inconditionnellement, je ne serai jamais en mesure de partager mes pensées et sentiments les plus profonds. Une fois que je laisse entrevoir qui je suis vraiment, je ne peux plus le convaincre du contraire. Communiquer à ce niveau signifie que nous laissons quelqu’un découvrir la partie la plus vulnérable de nous-mêmes. Et la plus grande crainte, c’est qu’il pourrait l’utiliser contre nous plus tard. Lorsque nous partageons des choses telles que « Je me sens mal à l’aise quand tu ne réponds pas à mes appels », « je veux que tu me respectes » ou « je veux passer ma vie avec toi », nous partageons non seulement nos blessures, mais aussi nos désirs et nos besoins. C’est le niveau où nous révélons à l’autre notre réaction émotionnelle aux différents événements de la vie, et il ne s’agit pas toujours d’un portrait des plus attirants. C’est peut-être pour cette raison que nous réservons ce niveau de communication aux personnes les plus proches, comme notre famille.

La véritable intimité

Il est important de comprendre que la véritable intimité s’établit au fil du temps et non immédiatement. Pensez à votre meilleur ami… combien de temps a-t-il fallu pour que vous communiquiez au niveau d’intimité le plus élevé? Quand avez-vous été en mesure de lui faire entièrement confiance, ou de partager le plus profond de vous-même? C’est la même chose en ce qui a trait aux relations de couple… une vraie intimité se développe avec le temps. Mais un autre élément important est nécessaire pour une véritable intimité… les deux personnes doivent passer d’un niveau à l’autre ensemble. Si mes partagent sont au niveau 4 alors que ceux de mon partenaire son au niveau 3, le vrai niveau d’intimité partagé est le niveau 3, car il s’agit du niveau qui ne met ni l’un ni l’autre mal à l’aise.

Le sexe… un faux sentiment d’intimité

Il est assez facile de comprendre que l’idéal, c’est d’avoir atteint le cinquième niveau avant d’avoir des relations sexuelles. Quand nous nous sentons aimés inconditionnellement, et que nous avons atteint le plus haut niveau de confiance dans notre communication, nous sommes en mesure de nous donner complètement à l’autre, augmentant ainsi l’intimité croissante et la jouissance des relations sexuelles. Nous pouvons avoir des rapports sexuels alors que notre relation se trouve à un niveau inférieur à 5, mais alors, la vulnérabilité associée à une relation sexuelle peut engendrer l’anxiété, la peur et la méfiance.

En tant que thérapeute, j’ai découvert que les femmes ont beaucoup de difficultés avec le sexe si la communication avec leur partenaire actuel ne se trouve pas au niveau 5 ou si elles ont été blessées par le passé par des rapports sexuels avec d’autres, qu’il s’agisse d’une agression sexuelle ou d’un choix libre de leur part.

Qu’arrive-t-il si nous avons des relations sexuelles avant d’atteindre le niveau 5 de la communication?

L’acte sexuel a été conçu comme acte intime. Dieu l’a conçu de sorte à servir de lien spirituel, émotionnel, physique et psychique pour le couple. Essentiellement, selon Dieu, le sexe sert à « coller » deux personnes ensemble.

Les recherches sur le cerveau et le sexe ont validé ce fait. Au cours de l’excitation sexuelle, les hommes et les femmes libèrent une hormone étonnante appelée ocytocine. Les scientifiques appellent l’ocytocine l’hormone de l’amour, la super colle qui crée de forts liens relationnels. La libération de cette hormone augmente la confiance dans une relation, lie le couple ensemble, et encourage l’intimité. L’ocytocine est également libérée chez les femmes quand elles donnent naissance et quand elles allaitent leurs bébés.

Lorsque nous avons des relations sexuelles en dehors des liens du mariage, avant d’atteindre le plus haut niveau de communication comme couple, nous pouvons créer un faux sentiment d’intimité : les relations sexuelles nous donnent l’impression que nous sommes plus proches que nous le sommes vraiment.

Beaucoup de couples commencent à avoir des rapports sexuels au niveau 3. Ils ne partagent que leurs idées, leurs opinions ou leurs croyances à ce niveau. Bien sûr, à l’occasion il est possible de passer à l’étape suivante et d’essayer de bâtir une relation profonde dans la confiance, mais, comme les relations sexuelles leur donnent l’impression d’être proches, alors qu’en fait, ils ne se connaissent pas très bien, il y a création d’un faux sentiment d’intimité. Le sexe sert à exprimer l’amour, à communiquer et même à résoudre des conflits, sans autre communication. Il est donc très probable que la relation ne progresse jamais au-delà de ce niveau intermédiaire.

En d’autres termes, le niveau d’intimité émotionnelle peut rester figé au niveau où nous commençons à avoir des relations sexuelles. Et voici pourquoi. L’intimité émotionnelle EXIGE d’être en mesure de risquer les conflits en vue de passer au niveau suivant. Gérer les conflits d’une manière saine et sûre sans être rejeté est ce qui nous permet de construire la confiance nécessaire pour communiquer au plus haut niveau, le niveau le plus vulnérable. Mais si nous avons des rapports sexuels avant d’atteindre ce niveau, nous nous sentons proches et nous ne voulons pas risquer de tout perdre, ou faire quoi que ce soit qui puisse menacer cette relation. Nous pouvons avoir l’impression qu’il y a quelque chose qui manque, mais les relations sexuelles amèneront une nouvelle vague de proximité qui nous fera penser que tout va bien…

Mon histoire personnelle

Mon mari et moi avons eu des rapports sexuels avant le mariage… et même très tôt dans notre relation. Même après 20 ans de mariage, mon passé sexuel continuait à m'influencer fortement. Tout d’abord, depuis mon mariage, je n’aimais plus le sexe, et je ne pouvais pas comprendre pourquoi. Deuxièmement, je ne me sentais pas proche émotionnellement de mon mari. En fait, je me suis souvent sentie seule dans mon mariage et je souhaitais une relation plus profonde avec mon mari.

Cette situation me faisait remettre en question beaucoup de choses… Je ressentais de la honte et du regret à cause de mes anciens partenaires sexuels et à cause des relations sexuelles avant le mariage que j'ai eues avec mon mari. Je me demandais même si j’avais épousé la mauvaise personne. Pourquoi trouvais-je si peu de plaisir dans l’intimité émotionnelle et physique avec lui? Je commençais à me demander si les relations sexuelles que nous avions eues avant le mariage m’avaient empêché de vraiment découvrir s’il était ma véritable âme sœur.

Je me souviens du flash que j’ai eu quand j’ai entendu parler de l'impact des niveaux d’intimité sur la sexualité dans le couple. Aussitôt, j’ai compris que notre intimité émotionnelle s’était installée entre les niveaux 2 et 3, là où nous nous trouvions lorsque nous avions commencé à avoir des relations sexuelles. Si je ne me sentais pas complètement connue par mon mari, c'était parce qu’il ne me connaissait pas réellement. D’ailleurs, je ne le connaissais pas très bien non plus. Les rapports sexuels précoces nous avaient volé la possibilité d’atteindre le plus haut niveau d’intimité avant le mariage, et 20 ans plus tard, nous étions toujours en train de communiquer la plupart du temps au niveau où la relation se trouvait au début de nos rapports sexuels. Oui, nous arrivions quelquefois à aller un peu plus loin, mais quand cela commençait à créer des conflits, je prenais peur et j’évitais la discussion pour revenir à des sujets plus faciles… les enfants, l’argent, et ce que nous ferons pour le week-end.

Une fois que j’ai compris la racine de notre problème, j’ai commencé à chercher des solutions. Dans mes recherches, je suis tombé sur un auteur et conseiller qui conseillait aux couples qui allaient se marier et qui avaient des relations sexuelles d’arrêter toute relation sexuelle et d’attendre le mariage avant de recommencer, pour plutôt se concentrer sur l’établissement du plus haut niveau d’intimité. Et il encourageait aussi les couples mariées de s’abstenir du sexe pendant un temps déterminé pour se concentrer sur le développement de leur niveau d’intimité.

Un jeûne sexuel…?

Ça semble fou, non? Du moins, je le pensais, mais quand j’ai suggéré à mon mari que l’abstinence sexuelle pourrait améliorer notre vie sexuelle, il était tout à fait d’accord de tenter l’expérience. Nous avons convenu mutuellement de jeûner du sexe le mois avant notre 23e anniversaire de mariage, date à laquelle nous pourrions nous réunir. Au cours de ce mois, nous avons parlé… beaucoup. Nous avons surtout parlé de notre vie sexuelle… et des raisons pour lesquelles je n’y trouvais pas plaisir. Mais nous avons aussi parlé de bien d’autres choses… des choses dont nous n’avions jamais parlé, et nous avons demandé à Dieu de nous guérir de notre passé sexuel de sorte à pouvoir vivre le sexe tel qu'il nous avait créés pour le vivre (lien vers Ce que Dieu m'a appris au sujet du sexe).

Ce jeûne nous a permis de nous rapprocher émotionnellement, et nous sommes toujours en croissance dans ce domaine, même si nous sommes maintenant mariés depuis plus de 30 ans. Cela va de mieux en mieux… tout comme notre vie sexuelle. Je ne dis pas que tout est parfait, et que nous ne nous disputons jamais, ou que je suis toujours prête pour le sexe. Mais les choses se sont beaucoup améliorées.

Qu’en pensez-vous?

Alors pourquoi pas vous? Notre histoire vous parle-t-elle, ou vous voyez-vous dans ce que j’ai partagé? Si c’est le cas, peu importe où vous vous trouvez maintenant dans votre relation, vous pouvez voir les choses changer.

Le créateur du mariage, Dieu, promet beaucoup plus pour le mariage que nous pouvons penser… plus d’intimité, plus d’amour, même peut-être plus de sexe! Si vous manquez d’intimité émotionnelle ou sexuelle dans votre mariage, pourquoi ne pas prier et demander à Dieu ce que vous pouvez faire pour améliorer votre relation et l’approfondir?

Il se peut qu’il vous encourage à faire un jeûne de relations sexuelles pendant un moment pour passer au plus haut niveau d’intimité.

Et si vous avez été blessé par le passé, que ce soit à cause d’agressions, d’un traumatisme ou comme conséquences de vos choix, invitez Dieu à vous montrer comment en guérir de sorte que plus rien n’empêche une intimité complète dans votre mariage. Dieu sait tout de vous. Il sait exactement ce dont vous avez besoin pour guérir. Il attend de vous que vous lui donniez la permission de commencer.

Lire Là pour vous si vous voulez connaître une telle relation vivante avec Dieu.




Auteur de cet article : Barbara Wilson.

Credit photo : Harli Marten