Vous vous sentez déprimé ce Noël? Sachez que vous n’êtes pas seul. Plusieurs personnes souffrent dans leur âme, malgré les cantiques, les fêtes, les cadeaux et les meilleurs vœux. Peut-être figurez-vous parmi eux. Je sais que j’étais des leurs.

Une année a été particulièrement pénible. Ma femme m’avait divorcé après 20 ans de mariage, mon employeur m’avait congédié, et j’avais passé des tests pour le cancer. En retournant à mon foyer un soir, j’ai entendu une musique de Noël féérique à la radio. Le profond sentiment de mélancolie qui m’a envahi témoignait du fait que je souffrais toujours de sentiments d’abandon et de deuil.

Ce n’était guère amusant.

Noël bleu

Les peines d’amour, les conflits familiaux ou la perte d’un être cher peuvent faire des Fêtes un temps déprimant. Blue Christmas (Noël bleu) était l’une des chansons de Noël les plus populaires d’Elvis Presley. Cette chanson, qui pleure la perte de l’amour, a été reprise par tant de chanteurs — les Beach Boys, Céline Dion, Loretta Lynn et Jon Bon Jovi, pour n’en nommer que quelques-uns.

La seule pensée de cette chanson peut nous déprimer. Bien sûr, nous pouvons trouver sur YouTube une version comique de la chanson… Mais attendez d’avoir terminé cet article avant d’aller la trouver, d’accord?

Pourquoi tant de gens sont-ils tristes à Noël?

Un surplus d’activité ou des dépenses élevées peuvent être des causes de stress financier, émotif ou physique. Le retour sur le passé peut aussi nous attrister, surtout lorsque nous vivons le regret ou le deuil.

Le psychologue Michael Spevack de l’université McGill dit ceci : « La suralimentation et la surconsommation, combinées à un manque de sommeil, peuvent causer des sauts d’humeur extrêmes(1). » La dépression peut entraîner des pensées de suicide, surtout chez les personnes qui vivent dans l’isolement.

La chaise vide

Votre famille ne se réunira pas cette année, soit par choix, soit par nécessité? Une chaise vide sert-elle de rappel de votre peine? La joie des Fêtes offre-t-elle un contraste pénible à votre angoisse profonde?

Une veuve a partagé ceci au sujet de son premier Noël après le décès de son mari : « Je m’intéressais à très peu. Je ne voulais pas entendre de cantiques de Noël. Je ne voulais pas qu’on me remonte le moral. Je ne voulais pas regarder les cartes de Noël. Je voulais tout simplement la même chose que je voulais depuis huit mois : la force de sortir du lit le matin, me brosser les dents et manger(2). »

Une autre cause possible de la dépression à ce temps de l’année serait la dépression saisonnière. Selon la clinique Mayo, la génétique, l’âge et la chimie du corps seraient à la source de ce malaise. Cette clinique suggère aux personnes qui souffrent de dépression ou d’un manque de motivation persistant d’en parler avec leur médecin. Les symptômes de la dépression saisonnière sont une perturbation de sommeil ou d’appétit, des sentiments de désespoir, la contemplation du suicide, ou le désir de fuir la réalité en se tournant vers l’alcool(3).

Survivre aux Fêtes

Comment gérer sa solitude à Noël? Voici quelques suggestions :

Vous n’avez pas à souffrir en solitude ce Noël. Nous sommes là pour vous. Si vous avez besoin de parler avec quelqu’un, sachez que nos accompagnateurs bénévoles sont prêts à accueillir vos propos avec compassion, en toute confidentialité.

Notes :

  1. “Christmas Holiday Depression,” 18 December 2005; www.medicalnewstoday.com.
  2. Mary Cartledgehayes, “Blue Christmas – Grieving Through The Holidays,” Christian Century, December 27, 2003; www.findarticles.com.
  3. “Seasonal affective disorder (SAD),” Mayo Clinic Staff, September 24, 2007; www.mayoclinic.com.
  4. Stephen Post, PhD., and Jill Neimark, Why Good Things Happen to Good People (New York: Broadway Books, 2007).



Auteur de cet article: rusty-wright.

Source de la photo: Roxane Clediere