Combien de fois nous sommes-nous détournés d’une opportunité ou d’une relation parce que nous étions trop effrayés pour nous y lancer?

Les choses qui nous effraient peuvent être différentes pour chacun de nous, mais nos réactions sont en général les mêmes – mains moites, bouche sèche, nœud dans l’estomac – et nous voulons à tout prix que cela cesse.

La peur n’est pas mauvaise en soi. Elle peut être un signal précurseur d’un danger imminent réel. Mais il y a une grande différence entre une peur saine qui nous éloigne du bord d’une falaise et une angoisse qui nous empêche de vivre. Henry Cloud, psychologue et auteur, offre quelques suggestions pour surmonter l’angoisse : se confier à quelqu’un, gérer son emploi du temps, reconnaître nos peurs, apprendre des techniques de relaxation, développer une vie spirituelle et affronter nos peurs. Voyons ces principes ensemble :

Nous confier à quelqu’un

Toute peur, qu’elle soit grande ou petite, est pire si nous l’affrontons en solitude. Nous avons tendance à refuser d’admettre nos peurs à quelqu’un parce que nous craignons que celui-ci manque de respect envers nous, éclate de rire ou envenime les choses. Mais il est important de parler de ce qui nous préoccupe avec une personne de confiance, qu’il s’agisse d’un membre de famille, d’un ami ou d’un psychologue. Les autres peuvent nous aider à voir la situation selon une nouvelle optique ou suggérer des démarches à suivre pour surmonter nos peurs.

Gérer notre emploi du temps

Henry Cloud recommande une gestion du temps efficace comme mesure de réduction du stress. Si nous pratiquons un sport, il est bon de le faire selon un horaire régulier. Si nous rencontrons un ami pour un café, il est bon de le faire à la même heure chaque semaine. Une telle gestion du temps nous aide à prévoir l’avenir et à nous y préparer. Il y a du confort dans ce qui est familier. En contrôlant ainsi ce que nous pouvons contrôler, nous pourrons mieux affronter ce que nous ne pouvons pas contrôler.

Apprendre des techniques de relaxation

Une peur qui demeure sans résolution peut entraîner de sérieux problèmes de santé. Si nos peurs ont des effets physiques sur notre santé, l’apprentissage de quelques techniques de relaxation peut nous aider à mieux répondre aux défis de la vie.

Affronter nos peurs

Il est important de comprendre que certaines peurs sont saines et qu’il y a des situations qu’il est bon d’éviter. Il est sage de fuir une situation menaçante. Cependant, s’il ne s’agit pas d’une situation menaçante, le meilleur des antidotes peut être de surmonter cette peur par étapes. Par exemple, si votre plus grande peur est de parler en public, évaluer les raisons que cette activité vous fait peur, pour ensuite évaluer la justesse de cette émotion. Pourquoi cela vous fait-il peur? Y a-t-il des contextes qui vous font moins peur que d’autres? Commencez par là. Ne proposez pas de prendre la parole au cours d’une rencontre de grande envergure qui vous fige. Commencez en offrant un commentaire réfléchi pendant une réunion d’équipe, pour ensuite offrir d’animer une réunion. L’important est d’affronter une peur graduellement, par étapes réfléchies. Choisissez d’affronter la peur en commençant par le contexte le plus sûr avant d’accepter des défis plus grands.

Développer notre vie spirituelle

La peur trouve souvent sa source dans un sentiment d’impuissance. C’est pour cela que l’appel à un Dieu tout-puissant et compatissant aide à diminuer la crainte et même à la vaincre. En périodes de crise, les vérités spirituelles éternelles révélées par Dieu sont d’un grand réconfort pour moi. Elles m’offrent la sécurité et la paix, tout en me donnant une raison d’espérer.

Si vous n’avez jamais fait appel à Dieu, pourquoi ne pas envisager la possibilité de rencontrer un pasteur ou de lire la Bible? Dans la Bible, les psaumes présentent les prières de personnes qui affrontent toutes sortes de difficultés. Nous apprenons à parler à Dieu de nos craintes en étudiant comment les psaumes nous encouragent à le faire.

Vous pouvez aussi lire des biographies de personnes qui ont su traverser des épreuves majeures en se fiant à Dieu.

L’important, c’est de ne pas laisser la peur nous envahir, mais de chercher plutôt des moyens concrets de la surmonter.

Si vous ne savez pas par où commencer, pourquoi ne pas remplir le formulaire pour en parler avec l’un de nos accompagnateurs? Ils se feront un plaisir de vous accompagner tout au long de votre cheminement, en toute confidentialité, et cela tout à fait gratuitement.




Auteur de cet article: Claire Colvin.

Source de la photo: Benjamin Forman