Est-ce que vous vous retrouvez souvent en train de dire oui alors que vous avez envie de dire non? Si vous êtes dans ce cas, alors, continuez à lire! Aujourd’hui, beaucoup parlent de l’importance d’établir des limites saines. Mais à quoi ressemblent de telles limites? Comment pouvons-nous respecter ces limites tout en nous rendant disponibles pour les personnes qui nous entourent?

En tant que mère au travail, il m’est difficile de discerner les limites à fixer. Mais je sais que savoir fixer des limites est essentiel pour mon bien-être physique, émotionnel et spirituel, sans oublier le bien-être de tous ceux qui nous entourent!

Je sais que quand je dis oui trop souvent, alors qu’au fond de moi j’ai envie de dire non, mon humeur en souffre. Ma frustration couve sous la surface, comme la lave d’un volcan actif. Et tôt ou tard, ce volcan finit par cracher du feu.

Nous oublions que parfois, aimer, c’est savoir dire non à toute demande malsaine.

Nous devons faire en sorte que notre « volcan interne » n’entre pas en éruption de façon inappropriée et ne « brûle » pas les personnes de notre entourage.

Ne cédez pas

La raison principale pour laquelle nous trouvons le respect de nos limites difficile est que nous avons peur de la réaction d’autrui. Nous voulons entretenir l’image d’une personne aimable et serviable. Nous oublions que parfois, aimer, c’est savoir dire non à toute demande malsaine. « Non, je ne te donnerai pas plus d’argent pour que tu puisses acheter de l’alcool ou de la drogue. Non, je décide de ne pas payer ton loyer ce mois-ci. Non, je ne vais pas rester là pendant que tu cries et que tu hurles. » Non n’est pas un mauvais mot. Nous pouvons le dire avec amour. En effet, quand nous disons oui alors que nous voulons dire non, cela peut mener au ressentiment de la personne qui nous demande service.

Une formule simple

J’ai créé une formule simple qui me guide dans mes décisions. Premièrement, j’ai appris à connaître mes propres limites et à vivre selon mes valeurs et priorités. Dans mon cas, je trouve qu’il m’est très utile d’avoir un guide qui me dit ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, la Bible.

La Bible parle beaucoup de l’amour et du don de soi. En fait, Dieu dit clairement que nous devons aimer notre prochain. Cependant,même Jésus a pris du temps pour se reposer et faire des retraites. Il s’éloignait souvent de la foule pour aller prier ou pour passer du temps avec des amis. Son exemple nous apprend que nous avons tous besoin de temps à part avec Dieu ou avec des amis. Il ne faut pas négliger ces aspects de la vie.

Prenez du temps pour vous

Pour bien servir les autres, il faut prendre soin de soi. Qu’avons-nous besoin d’intégrer à notre vie pour assurer notre bien-être physique, spirituel, émotionnel et intellectuel? Que devez-vous faire pour prendre temporairement du recul et refaire le plein d’énergie? Plus nous sommes en forme, plus nous avons de l’énergie pour nous consacrer au service des autres.

Attendez-vous à affronter des difficultés

Si vous avez toujours dit oui aux demandes des gens, ils seront surpris si vous commencez à dire non. Si au travail, vous acceptiez toujours de faire des heures supplémentaires au détriment de votre famille et de votre santé, vous verrez certainement des visages surpris lorsque vous fixerez une limite au temps que vous consacrez désormais au travail.

En apprenant de plus en plus à fixer des limites saines, nous profiterons de plus d’énergie, de temps et d’amour pour les autres. Si nous trouvons un tel processus difficile, nous pouvons demander l’aide d’amis ou faire appel à des professionnels de la santé pour des conseils pratiques à cet égard.

Pour moi, cependant, le plus important est de m’inspirer du modèle laissé par Jésus-Christ. Il a su dire non aux autres tout en disant continuellement oui à Dieu, et il peut nous enseigner à faire de même.




Auteur de cet article : Carol Van Atta.

Credit photo : Haley Phelps