Le divorce est une crise — une source de deuil qui a un impact important sur tous ceux qui le vivent. Si vous en faites l’expérience en ce moment, ou si vous l’avez déjà vécu, je suis de tout cœur avec vous. Mes parents ont divorcé quand j’avais 12 ans. Cela a été très douloureux, et cela a déstabilisé toute ma famille.

En tant que thérapeute, j’ai entendu beaucoup de divorcés exprimer des sentiments de perte, de trahison et de confusion. Ce n’était pas comme cela que leur histoire d’amour devait se dérouler. Pour beaucoup de divorcés, la question principale devient : « Que faire maintenant? »

Mais divorcer, ce n’est pas la fin du monde. Certes, il n’est pas facile de passer par là, surtout si ce n’est pas par choix. Cependant, nous pouvons décider de traverser cette épreuve de la meilleure manière possible.

« CELA M'ÉPUISE DE ME SENTIR AINSI! »

Le divorce est douloureux. Il est impossible d’éviter cette douleur; il faut la traverser. Si vous êtes en train de divorcer, vous ressentez le deuil. Vous affrontez le rejet, le fait d’avoir le cœur brisé. La suppression de cette douleur vous priverait du processus de croissance qui est absolument nécessaire à toute véritable restauration. De plus, vous pourriez être tentées de commencer une nouvelle relation avant de vous remettre de l’ancienne.

C’est le moment de travailler sur votre épanouissement personnel. Le deuil que vous ressentez est réel. C’est normal et cela fait partie du processus de guérison. Accordez-vous le temps qu’il faut pour vous remettre de cette souffrance. Ne laissez pas cette situation vous démolir. Vous pouvez faire votre deuil et vous épanouir.

« JE L'AIME ENCORE, ET JE PRIE QUE SON COEUR CHANGE. »

Il est parfaitement normal de continuer à aimer votre partenaire parce que vous lui avez donné votre cœur et promis de lui rester fidèle. Vous avez promis de l’aimer jusqu’à ce que la mort vous sépare. Malheureusement, votre conjoint n’a pas respecté cet engagement. Vous ne pouvez pas le faire changer d’avis et vous ne voudriez pas le forcer à le faire.

Pensez-y un instant : vous désirez un conjoint qui choisit librement de vous aimer comme vous êtes, parce que le véritable amour est offert librement. Il vient du cœur. Certes, le rejet et la trahison font mal, mais voudriez-vous forcer votre mari à rester avec vous? Non. En fait, ce qui vous plaisait le plus au début de votre relation, c’était que cette personne spéciale vous choisissait librement et vous aimait. Vous voulez ardemment qu’elle persiste à vous aimer; mais, vous ne pouvez pas la forcer à vous aimer.

« JE ME SENS TRAHI ET REJETÉ. »

Le rejet de votre conjoint n’affecte en rien votre valeur. Vous êtes une personne unique, quelqu’un qui possède une raison d’être, des compétences, des opinions; quelqu’un qui peut aider à améliorer le monde.

Ce sentiment de rejet peut vous pousser à la colère. Vous aurez alors besoin de surmonter ce ressentiment. La colère peut vous motiver à améliorer votre vie, mais elle peut aussi vous faire tomber dans le piège de l’amertume.

« J'AI L'IMPRESSION DE TOUT FAIRE DE TRAVERS; MA VIE N'EST QU'UN CHAOS. »

En temps de crise, vous utilisez 80 % de notre énergie pour gérer vos émotions. Vous vous sentez confus et troublé; vous vous posez toutes sortes de questions. Votre amour-propre est grandement affecté. Et pour clore le tout, vous vous sentez coupée des autres parce que les amitiés changent quand il y a rupture. Des sentiments d’abandon et d’isolement sont communs. La dépression qui suit le divorce peut vous donner le désir de vous isoler. Vous pourriez aussi avoir des problèmes financiers à régler.

Je vous encourage à lutter contre la dépression qui est au cœur de tout cela et qui influence vos pensées intérieures, du genre : « Je ne vaux rien, ma vie est nulle, personne ne s’intéresse à moi, je ferais aussi bien de tout laisser tomber. » Choisissez d’aller de l’avant, de faire votre deuil et de reconstruire votre vie.

« QU'ELLES SONT LES PREMIÈRES DÉCISIONS À PRENDRE? »

Consultez un thérapeute ou un psychologue. Trouvez un groupe de soutien pour divorcés. Commencez un journal où vous pouvez exprimer librement vos sentiments. Cherchez un emploi si vous avez besoin d’argent. Au besoin, demandez de l’aide de gens compétents pour rédiger votre curriculum vitae et pour choisir une carrière. Donnez-vous un but à atteindre chaque semaine : une chose à améliorer. Faites de l’exercice régulièrement. Nourrissez-vous bien. Développez de nouvelles amitiés. Acceptez le fait que la vie n’est pas toujours facile. Voyez chaque nouveau défi comme une occasion de grandir dans la foi ainsi que personnellement, et comme une façon d’acquérir de nouvelles compétences. Acceptez le fait que vous êtes divorcé. Lisez des livres qui vous encouragent à refaire votre vie, tels que Une nouvelle vie pour Mars et Vénus de John Gray ou Growing Through Divorce (en anglais seulement) de Jim Smoke.

Vous affrontez plusieurs problèmes en même temps : la fin définitive de votre mariage, la perte de votre conjoint, le rejet et la trahison, une vie bousculée et des rêves brisés. C’est énorme! C’est difficile! Mais vous pouvez traverser cette crise victorieusement. Dieu peut vous donner de l’espoir en dépit de cette perte et même utiliser cette épreuve pour vous aider à vous épanouir.

« JE NE SAIS PAS COMMENT ME REMETTRE RAPIDEMENT DU DIVORCE. »

Je ne connais aucun moyen de se remettre rapidement d’un divorce. En passant tranquillement par le processus de guérison, vous verrez l’espoir et la force renaître en vous. Vous établirez des bases plus solides pour votre vie et pour votre esprit. Vous pourrez découvrir de nouvelles bénédictions, de nouveaux trésors, et même une nouvelle vie à partir du moment où vous décidez d’y travailler chaque jour.

Article pertinent : L'histoire de Daniel




Auteur de cet article : Lynette Hoy.

Credit photo : Sandra Chile