« Je n’en peux plus. Je ne peux ni dormir ni penser clairement. Mon mari en a assez de mes oublis perpétuels. Quelquefois, je m’emporte sans raison. J’ai des problèmes sexuels. Je ne sais pas ce qui m’arrive. Est-ce la préménopause? »

Nancy, 52 ans, est assise dans mon bureau. Elle semble frustrée, épuisée et dépressive. J’ai conseillé beaucoup de femmes qui se plaignaient des mêmes choses qu’elles. Ces femmes viennent consulter parce qu’elles sont accablées par des symptômes de préménopause ou de ménopause qui détériorent leur santé physique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

Si vous êtes en préménopause, il y a de fortes chances que vous vous sentiez comme Nancy. Savoir ce qui vous attend et apprendre à bien vivre cette nouvelle étape de votre vie sont les premières choses à faire pour se sentir mieux.

Qu’est-ce que la préménopause?

La préménopause est une phase de vie caractérisée par l’arrêt graduel des cycles menstruels, habituellement autour de la cinquantaine.La préménopause est donc un processus biologique lié à la cessation graduelle de l’activité des ovaires. Une femme passe de la préménopause à ménopause quand elle n’a pas eu de menstruations pendant 12 mois (et qu’il n’y a pas d’autres raisons médicales pour leur arrêt).

Chaque femme vit différemment cette période de transition, qui commence dans la quarantaine d’habitude. Les premiers symptômes de préménopause incluent des saignements vaginaux anormaux, des bouffées de chaleur et des changements d’humeur. Vers la fin du processus, une sècheresse vaginale, des problèmes urinaires et des douleurs dans les muscles et dans les articulations peuvent s’ajouter à la liste de symptômes.

Affronter la préménopause et la ménopause

Je suggère toujours aux femmes de prendre soin de leur santé, qu’il s’agisse de leur santé physique, psychique, ou spirituelle. Pendant la préménopause et la ménopause, le corps d’une femme connaît d’importantes transformations qui exigent des soins de santé particuliers.

Bien-être physique

Il y a des symptômes variés liés à la baisse du niveau de certaines hormones. Les saignements vaginaux et les bouffées de chaleur vont et viennent. Certaines femmes peuvent avoir ces symptômes pendant une dizaine d’années, alors que d’autres femmes les vivent pendant moins longtemps.

La prise d’œstrogènes par voie orale ou locale peut être prescrite par un médecin pour aider à soulager les bouffées de chaleur et la sècheresse vaginale. Que vous choisissiez ou non une thérapie de remplacement d’hormones, il est important de rechercher les médicaments ou les produits naturels les mieux adaptés à votre situation, en consultation avec votre médecin.

D’autres changements de vie qui pourraient être bénéfiques incluent : arrêter de fumer, diminuer l’alcool, faire de l’exercice régulièrement et avoir une alimentation équilibrée qui comporte suffisamment de calcium et de vitamine D. Ces types d’améliorations à son style de vie augmentent le bien-être physique et préviennent de complications telles que l’ostéoporose et les problèmes cardiaques.

Bien-être psychique

La baisse des hormones peut influencer notre santé mentale. Les changements hormonaux accroissent la fragilité émotionnelle et menacent notre amour-propre. S’il y a aussi un manque de sommeil dû aux bouffées de chaleur, cela peut entraîner de l’irritabilité, de la confusion, de la tristesse, des crises de colère, des pleurs et des problèmes relationnels.

Bien que les traitements hormonaux peuvent aider à remonter le moral, il est bon d’y ajouter d’autres moyens de réduction du stress. Par exemple, vous pourriez égayer votre vie en essayant d’apprendre quelque chose d’utile comme la photographie, l’écriture ou l’informatique. Adoptez de nouveaux passe-temps ou joignez-vous à diverses activités sociales. Pourquoi ne pas faire des randonnées pédestres ou du vélo, observer des oiseaux, adhérer à un club de lecture? Ajoutez du piquant à votre vie.

Bien-être spirituel

C’est le bien-être spirituel qui apporte la plus grande stabilité aux femmes qui entrent dans la préménopause. Pourquoi ne pas apprendre à prier et à méditer? Cela peut aider à soulager la dépression et l’anxiété liées à la ménopause.

Parfois, le fait de vieillir nous fait réfléchir plus au sens de la vie et de la mort. Pourquoi ne pas chercher des réponses aux grandes questions de la vie pendant cette nouvelle étape de votre vie? Si vous ne savez pas par où commencer, je vous invite à lire Là pour toi, une exploration du plan de Dieu pour chacune de nous.

En décidant de faire ce que nous pouvons faire pour bien passer la préménopause, nous pouvons faire de la ménopause l’étape la plus belle et la plus épanouie de notre vie, comme le confirme une étude présentée par la BBC, qui affirme que 76 % des femmes ménopausées se disaient en meilleure santé, que 75 % d’entre elles s’amusaient mieux et que 93 % d’entre elles jouissaient de plus d’indépendance et de plus de choix dans tous les domaines.




Auteur de cet article: Lynette Hoy.

Source de la photo: Thomas Hafeneth